« Bordel de m*rde ! » En voila une drole de maniere de commencer votre post.

« Bordel de m*rde ! » En voila une drole de maniere de commencer votre post.

Et pourtant, qui n’a jamais succombe au joie coupable de l’obscene, ou eprouve une telle fierte jubilatoire a la suite d’un juron beaucoup place ? Crus, grivois, et meme scatologiques, des gros mots font un beaucoup fou. Pas seulement a toutes les enfants d’ailleurs, a qui l’on interdit de des prononcer alors que nous en sommes les premiers friands. Une boulimie verbale ou tous possede ses preferes, dont il use et abuse selon l’humeur. Petite, j’etais deja tres « caca pipi » : la simple evocation des WC suffisait a provoquer chez moi un fou rire, m’emportant dans une transe rabelaisienne dont il est ensuite Complique de m’extraire. Imaginez le carnage. Encore aujourd’hui, je cede volontiers a votre petit joie regressif, davantage Afin de lacher la pression que Afin de braver l’interdit. « P*tain » par ci, « ch*ottes » via la, 1 « fait ch*er » qui s’echappe comme 1 pet ; et me voila soulagee en moins de temps qu’il n’en faudrait pour reciter une formule magique. La satisfaction transgressive en plus.

Qu’importe si les ames sensibles nous traitent de charretiers. Pourquoi s’abstenir d’une catharsis aussi (mal)saine que jouissive, a la condition que sa frequence ne vire jamais au toc de langage. Car s’il ne va falloir pas sous-estimer le pouvoir liberateur d’un « m*rde ! » impulsif, rien n’est moins aise que de manier le juron avec elegance. N’est pas le capitaine Haddock qui veut Afin de exceller en chimie langagiere, le verbe pimente resulte avant bien d’un savant dosage : dans les preparations comme en mots, point trop n’en faudrait. Sabords ! Quand l’exces de vulgarite frole l’indigestion, aucune mise en bouche ne se savoure plus qu’un juron fraichement presse. Acide, vitamine, radical: rien de tel pour envoyer valser tout et cela nous agace. Et vindiou… la liste reste longue !

Partager :

  • Cliquer Afin de imprimer(ouvre dans une nouvelle fenetre)
  • Cliquez Afin de envoyer par e-mail a un ami(ouvre dans une nouvelle fenetre)
  • Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenetre)
  • Cliquez Afin de partager dans Facebook(ouvre dans une nouvelle fenetre)
  • Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenetre)

WordPress:

Articles similaires

C’est grand que desfois, ca fait du bien !

Ca m’arrive de temps en temps d’en penser mais j’evite le plus possible

Etrangement, je ne jure qu’en anglais -que je parle couramment, pourtant le francais est ma langue maternelle ! Un petit « crap » ou « fuck » marche mieux, surtout decouvert le niveau d’anglais des francais

Hahaha trop beaucoup ton article !! Je fonctionnel l’utilisation des injures mais moderement ?? pareil votre petit « merde » par li , ou votre petit « fais chier » ou « putaain » avec la hahaha Bisous

Le « vindiou » est bel. J’habite resolument pour la reintroduction des jurons anciens et regionaux, a J’ai « foutrebleu », « crenom de nom » et « verole de macro ».

certains m’echappent encore…… Bisous

j’en disais nombre etant ado, maintenant ce sont toujours legerement les memes, des gros mots « classiques » on va dire…

Je dis des gros mots uniquement Di?s Que je suis enervee, en colere, c’est ma maniere a moi d’exprimer un tantinet votre que je ressens et apres ca va beaucoup mieux ahah mais sinon j’en dis tres tres minimum, c’est comme ca ^^’ Comme tu dis, les gros mots c’est comme le langage ils faut savoir les manier et bien les choisir, parce que quand tu entends notamment au bus des personnes qui ne savent nullement faire une phrase sans sortir votre « p*ta*n m*rde fais ch*er va n*qu*r ta r*c* » t’as tout compris ahah Et « Vindiou » ca vient de chez moi ca (de ce nord) lol

j’adore forcement autant te lire Bisous

J’adore te lire ! Tu as une facon originale d’ecrire que j’adore !

Tu devrais ecrire un livre. Un livre qui effraie via son originalite. Je dis trop souvent des gros mots et honnetement, je commence a en avoir marre. »Putain » et »merde » paraissent faire mes favoris, mais je les evoque trop, surtout avec le amoureux. J’ai l’impression d’etre un bonhomme et putain, je veux retrouver de la feminite de dingue en traitant comme au sein des romans (oui ok, je viens encore d’ecrire un gros commentaire parce que c’est quand aussi bon, tu as l’impression de te lacher ainsi que liberer un poids). Bon. Cela va falloir faire des efforts. L’autre jour, une amie a devoile »merde ». Et un ami a retorque »c’est moche, de dire toujours des gros mots ». Notre fille a repondu »alors i  la place de dire merde, je vais dire… caca de fleurs » . Ca m’a tuee, je l’avoue, ainsi, depuis j’aime tout ainsi trouver des derives a ces bons vieux mots interdits.

C’est curieux que tu ecrives en l’ensemble de lettres « bordel » et que tu amputes le « m*rde » de sa substantive moelle (si on peut penser). Je chope le premier bien plus vulgaire que le second. Tout le monde se deniche quotidiennement confronte au second, alors que le premier parai®t beaucoup plus honteux. Ca n’est que le jugement personnel, a voir ce qu’en pense les collegues lecteurs.

pensENT . ‘tain d’chiottes !

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado.